Carte scolaire : enjeux.

mercredi 7 mars 2018
par  FSU 03
popularité : 21%

En cette période de carte scolaire, le SNUIPP-FSU assume la défense des personnels, des postes, des classes, des écoles. Et comme cette question est l’une de plus importantes en matière de services publics, de défense de la fonction publique, de maillage territorial et de démocratie locale, toute la FSU est concernée.

Ce mardi 6 mars le Conseil départemental de l’Allier a adopté à l’unanimité une motion demandant à surseoir les fermetures de classes en zones rurales - nous l’avons demandée au cabinet du président et l’attendons à l’heure où est écrit cet article.
A l’encontre des promesses présidentielles faites à grands coups de clairon, les écoles rurales pâtissent en effet. Mais attention, les moyens sont également insuffisants en zones urbaines et les fermetures concernent aussi celles-ci. Nombreuses sont les écoles en REP qui elles-mêmes doivent assumer les fameux dédoublements pour les plus petits à moyens constants ... en entassant les plus grands !
Ce lundi 5 mars les représentants des parents des maternelles Paul Fort, Desnos-Marcel Aymé, Voltaire et Jean Renoir de Montluçon, accompagnés à leur demande des représentants syndicaux Rémi Puzenat (SNUIPP-FSU) et Elena Blond (CGT), étaient reçus par le nouveau maire de Montluçon M. Laporte, et par M.Md Schill, Tautou et Blazy. D’importantes différences dans les effectifs annoncés sont encore apparues entre ce dont dispose l’inspection d’académie et ce qu’annonce la municipalité à tel ou tel moment et selon les interlocuteurs. L’école Jean Renoir avec une classe en moins serait confrontée à des problèmes de superficie des locaux insolubles. Le maire a affirmé ne pas vouloir "la fermeture d’une école" et envisager l’envoi des chiffres actualisés pour fin mai début juin - et pourquoi pas auparavant ? Au fait, une fusion de locaux scolaires a été votée jeudi dernier- à l’unanimité - au conseil municipal de Montluçon.

Quand aux défenseurs de l’école de La Petite-Marche, toujours occupée comme Saint-Gérand-de-Vaux, ils n’ont pas à ce jour reçu de réponse à leur demande de rendez-vous à l’Inspection d’académie alors que le CTSD et le CDEN sont convoqués pour demain.

En ce qui concerne le CTSD, il est reconvoqué demain matin suite au vote contre unanime des syndicats la semaine dernière. Nous espérons que d’autres situations que celle de Treignat auront à leur tour été reconsidérées et nous participerons à ce CTSD.
Avec la FCPE, les Maires ruraux et les participants à l’assemblée de défense de l’école publique de Saint-Gérand de samedi dernier, nous appelons à tenir un "contre-CDEN revendicatif" demain après-midi à la salle de la Ligue de l’enseignement, 42 rue du Progrès à Moulins.
Auparavant, nous serons devant la préfecture pour voir qui participe ou non à ce CDEN qui, si le quorum n’est pas atteint, serait reconvoqué pour le mardi 13 mars à 14h.
L’association des Maires, à notre connaissance, compte y aller avec l’intention de voter contre. Signalons aux élus liés à la majorité du Conseil départemental que ne pas siéger n’a évidemment pas pour effet de supprimer l’existence de cette instance, mais d’en reporter la tenue de quelques jours qui peuvent s’avérer précieux pour telle ou telle école, telle ou telle commune. Rappelons, en outre, que lors du dernier CDEN cet automne, personne ne représentait le Conseil départemental et sa majorité.
Après avoir participé à tous les boycotts éventuels depuis des décennies et en avoir préconisé bien d’autres, nos camarades de FO ont annoncé mardi qu’ils participeraient, parce que "nous sommes élus dans les instances". Décidément, toutes les pressions se conjuguent pour accoucher d’un quorum demain ...
Soyons sereins :
- soit le CDEN est reporté au 13 mars, délai supplémentaire pour mobiliser et discuter,
- soit il se tient in extremis et au forceps, en l’absence des deux principales organisations représentatives des parents et des personnels et de nombreux élus, et dans ce cas nous appellerons à agir, dans des délais similaires, en demandant à être reçus par le Dasen.
Et dans les deux cas nous continuerons à défendre les postes, les classes et les écoles et nous poursuivrons la mise en place de la carte des besoins : postes à créer, dédoublements, écoles rurales à maintenir, éducation prioritaire à étendre ...
RDV demain 14h 15 Salle de la Ligue de l’enseignement Moulins.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

3 mai 2017 - Défense des libertés, protection de nos élèves et de nos enfants.

Des membres de la FSU -son secrétaire départemental et des professeurs du lycée- ainsi que des (...)

16 décembre 2016 - Alep.

L’écrasement d’Alep Est par l’armée russe, les milices islamistes chiites Hezbollah, iranienne, (...)