"En Auvergne (...) aucune école ne fermera." Alors ?

mercredi 18 avril 2018
par  FSU 03
popularité : 5%

Le congrès de l’association départementale des Maires ruraux se tenait aujourd’hui 18 avril à Veneix.
Ce n’est pas la première fois, et nous en remercions l’Association, que la FSU intervient auprès des élus ainsi réunis, en l’occurrence sur la carte scolaire.
Les sujets abordés dans ces assemblées sont d’ailleurs familiers aux syndicalistes de la fonction publique et du plus grand intérêt.
La carte scolaire, évoquée dans le rapport introductif de Dominique Bidet, maire de Bellenaves, a donc été abordée, d’abord par M. Planche, maire de Billezois, puis par V. Présumey pour la FSU, rappelant que la carte scolaire cette année démontre la nécessité de postes supplémentaires puisqu’on doit fermer pour ouvrir, est ciblée en fonction de projets de regroupements, et annonce pour l’an prochain l’offensive de tous les dangers.
Il a proposé de demander en commun rdv au ministère sur trois points :
- la nécessité de postes en plus et pas en moins,
- la suspension des fermetures annoncées,
- et la mise en accord de la réalité avec l’affirmation du M. le ministre Blanquer, dans la Montagne du 29 mars dernier lors de son déplacement dans le Cantal :
"En Auvergne, par exemple, alors même qu’il y aura moins d’élèves dans les écoles primaires à la rentrée prochaine, aucune école ne fermera. "
C’est ici : https://www.lamontagne.fr/aurillac/education/politique/2018/03/29/en-visite-dans-le-cantal-ce-jeudi-le-ministre-de-l-education-jean-michel-blanquer-evoquera-le-dossier-des-internats_12791892.html#refresh
Or, dans l’Allier, qui fait partie de l’académie de Clermont ou Auvergne en langage ministériel, deux écoles sont censées fermer à la prochaine rentrée, Billezois et Monestier (en outre La Petite Marche devait fermer mais a été sauvée par la mobilisation).
Mme la préfète était représentée par la sous-préfète de Montluçon qui, sur ce point, indiquant qu’elle avait contacté le Dasen s’attendant à ce qu’il en soit question, a rappelé l’existence de la "convention ruralité" qui pourrait être renouvelée, mis en avant une moyenne de maîtres pour 100 élèves où l’Allier fait mieux que la France, et indiqué que selon les effectifs les fermetures peuvent être revues. Toutes choses qui, on en conviendra, ne modifient rien à ce jour.
Il va donc falloir s’adresser à ce ministre selon lequel aucune école ne fermerait par chez nous en septembre prochain !


Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois