Nouvelle étape dans l’action pour l’école publique.

dimanche 4 mars 2018
par  FSU 03
popularité : 15%

Une cinquantaine de participants, sans compter les excusés (Jean-Marc Dumont maire de Tronget, Jacques Terracol maire d’Arfeuilles, Bernard Pozzoli conseiller départemental, et plusieurs collègues), avec les parents, habitants et le maire de Saint-Gérand M. Rousseau que l’on remercie pour leur accueil et leur pompe aux gratons, les syndicats SNUIPP-FSU, SNES-FSU et la FSU Allier, la CGT, SUD-Education, des militantes du SE-UNSA, la FCPE, des DDEN, des parents et le maire de Montbeugny, celui de Buxières, des habitant(e)s et citoyen(ne)s ... Une bonne réunion !

Une bonne réunion parce que, suite aux très intéressantes interventions d’Etienne Anquetil pour la Fédération Nationale des Ecoles Rurales (FNER) et de Pierre Dufour pour le comité pour la sauvegarde des écoles du Lot, nous avons entrepris d’aborder une nouvelle étape : tout en défendant toutes les classes et en agissant pour chacune une à une, comme celle de Treignat où la fermeture finalement n’a plus lieu, passer à la défense permanente de toutes les écoles et collèges en dressant la liste des besoins réels, des postes nécessaires en plus pour pouvoir dédoubler là où c’est nécessaire, reconstituer les réseaux d’aides, assurer les remplacements, l’accueil des handicapés et des allophones ... sans prélever ailleurs.

Suite à la réunion le communiqué suivant a en effet été adopté qui en résume les décisions immédiates :

Les participants à l’assemblée-débat de défense de l’école publique dans l’Allier, réunis le samedi 3 mars à Saint-Gérand-de-Vaux, constatant le maintien pour l’instant des mesures de fermetures de classes envisagées dans notre département en dehors du retrait de celle du RPI Archignat/ St Sauvier/Treignat, estimant nécessaire d’amorcer le recensement des besoins réels sur l’ensemble du territoire, constatant en outre le calendrier prévu pour le prochain CDEN (l’après-midi du 8 mars, le CTSD étant reconvoqué le matin même), appellent, après en avoir débattu, les membres du CDEN : élus, représentants du personnel, des parents d’élèves et partenaires de l’école publique, à ne pas se rendre au CDEN annoncé le 8 mars et à se réunir pour un Contre CDEN revendicatif à Moulins à 14h rue du Progrès, avec les délégations de parents de toutes les communes qui le souhaitent, les élus, les personnels et association de parents d’élèves pour travailler à l’établissement des besoins véritables.
Cette position est partagée par les organisations représentées au CDEN et ayant participé à notre assemblée : FCPE, FSU, Fédération des Maires ruraux.

C’est une nouvelle étape car maintenant, nous dressons la liste des besoins de service public et d’offre de formation. La non participation au CDEN officiel du 8 mars conduirait à sa tenue le 13 mars. Ce jour là, les représentants FSU y participeront et, dans l’unité, nous appellerons à une manifestation départementale. Mais le processus commencé ce samedi, qui va se construire jeudi prochain, continuera. Et en même temps, la prise en compte des chiffres remontant de chaque école compte.

Site de la FNER : http://ecole-rurale.marelle.org/
Site du Collectif citoyen de sauvegarde des écoles du Lot : http://ccsev.over-blog.com/


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois