Alerte aux Coquelicots et à Léonard de Vinci, quartier Champmilan, Moulins

vendredi 19 mai 2017
par  FSU 03
popularité : 3%

Un toit et une école pour tous les enfants

Deux familles et bientôt trois, ayant des petits enfants scolarisés sont expulsables, l’une vers le Congo (RDC), l’autre vers les Comores. De ce fait, elles ne sont plus censées avoir "vocation" à vivre ici et le logement d’urgence va prendre fin, le 25 mai pour l’une, le 27 mai pour l’autre. Enfants à la rue, scolarisation menacée, comme si, une fois de plus, la convention internationale des droits de l’enfant devait ne plus s’appliquer quand une famille a reçu une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) !
Non seulement le droit humain doit évidemment prévaloir, mais les OQTF ne veulent pas toujours dire expulsion rapide : nous connaissons bien des cas où la régularisation, tout à fait justifiée et légitime, est intervenue au final. De toute façon des personnes qui fuient le pire n’y retourneront pas.

Les parents d’élèves de l’école se sont mobilisés, avec le soutien des personnels, des associations RESF, Pas sans toit à Moulins, de la Cimade, du MRAP, et de la FSU.
Une première réunion s’est tenue mercredi 17 mai, a lancé une conférence de presse pour le vendredi, mis en place une page Facebook :
https://www.facebook.com/Parents-d%C3%A9l%C3%A8ves-des-quartiers-sud-de-Moulins-1975350799367989/?fref=ts
et écrit une lettre collective au président de la communauté d’agglomération, le maire de Moulins M. Périssol.
En effet, tout le monde dans le quartier ou presque est locataire de Moulins Habitat ou de Allier Habitat et tous savent qu’il y a de nombreux logements sociaux vides. Ils ne comprennent donc pas que ces familles ne soient pas relogées :

Les parents d’élèves des écoles Léonard de Vinci et des Coquelicots,
A M. le Président de la communauté d’agglomération,
Nous, parents d’élèves du quartier Sud de Moulins, sommes alertés par la situation de 3 familles dont les enfants sont scolarisés régulièrement, certains depuis plusieurs années. Ces familles sont parfaitement intégrées et s’intègrent dans les activités de l’école et dans la vie associative.
C’est pourquoi nous insistons pour avoir un rendez-vous dans les plus brefs délais afin de trouver avec vous une solution positive.
Avec nos sentiments respectueux.

Quand tout le monde s’est retrouvé vendredi à 18h à la Maison des associations, le rendez-vous n’avait toujours pas été obtenu et la Montagne ainsi que la Semaine de l’Allier étaient là.
Mme Tabutin, représentant la mairie et la communauté d’agglomération, est venue et une discussion-"négociation" en direct s’est déroulée avec elle et la quarantaine de personnes présentes dont certaines à juste titre très émues. Mme Tabutin a promis d’intervenir et sera donc recontactée lundi.
Cette réunion a montré la détermination des gens du quartier, et notamment des mamans, à défendre les leurs, à les loger, à les protéger, et à ce que les enfants, tous les enfants aient un toit et une école.
Dans l’immédiat, les familles doivent être logées !

Prochaine réunion à la Maison des Associations mercredi 24 mai à 17h.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

24 mai - Honte.

Lorsque, voici quelques jours, nous avions écrit sur le site de la FSU 03 l’article "Une (...)