La crise sanitaire a mis les AED et avec eux beaucoup de CPE en mouvement, dès cet automne. A chaque étape les syndicats du second degré de la FSU (SNES, SNUEP, SNEP, SNETAP) ont soutenu et épaulé nos collègues, qui ont commencé à affirmer la nécessité de la reconnaissance d’un vrai MÉTIER de la Fonction publique d’État !

La coordination nationale des AED les a appelés à une semaine d’action du 22 au 26 janvier. Des AED ont fait grève du Mayet à Désertines et dans l’Allier, ce mouvement a culminé, avec la présence de nombreux collègues professeurs, dans un rassemblement tenu devant le lycée Paul Constans jeudi 25 à midi, où des AED sont venus jusque depuis Bourbon, exigeant notamment l’annulation de la scandaleuse et destructrice suppression d’un poste de CPE, décidé par le rectorat et annoncé par lui lors du Comité Technique Académique (CTA) 5 jours auparavant !

Dans notre académie ce mouvement avait notamment pour sens de peser sur la tenue du groupe de travail “AED” du CTA dont la FSU avait obtenu la tenue et qui a eu lieu en vision ce mardi 30 mars. A nouveau des AED ont donc fait grève ce jour, comme à Yzeure (François Villon).

Adrien Damoret, AED dans l’Allier, Philippe Leyrat, CPE, Fabien Claveau, élu SNES-FSU au CTA, ont participé à ce groupe de travail et ont posé la liste de questions ci-après. Nous devons en effet à la fois agir pour un VRAI statut et obtenir des avancées concrètes sur tous les sujets, et il n’y a pas de “petits” sujets !

Le groupe de travail n’a pu tout traiter et  il y aura donc une seconde session, nous l’espérons bien dans quelques jours.  Nous demandons des réponses claires – oui, non, à voir dans tel délais ! – sur toutes nos questions et donc cet article aura une suite imminente !

1) Contrats :

– Passage à des contrats de trois ans reconductibles, comme le prévoient les textes, afin d’assurer la stabilité des équipes.

– Prorogation des contrats arrivant cette année à leur échéance de 6 ans.

2) Renouvellement des AED :

– Éviter les non-renouvellements abusifs par certains chefs d’établissement (ce point fait notamment référence au non-renouvellement, qui était en réalité un licenciement pour syndicalisme, de notre camarade Alexis Mayet au lycée Albert Londres).

– Formes et délais de la décision de (non) renouvellement.

3) Période d’essai d’un AED :

– La période d’un mois n’est pas toujours respectée dans les contrats.

– Lors d’un renouvellement, une période d’essai est parfois redemandée.

– Une mise en cohérence des contrats au niveau académique est nécessaire.

 

4) Missions des AED :

– Nécessité de clarifier les missions (un AED n’est pas un service civique et réciproquement). Dans ce cadre : les AED détachés en REP dans des écoles doivent-ils surveiller des classes et combien de temps ?

5) Démission :

– Modalités et délais de démission, durant la période d’essai et durant le reste de la durée d’un contrat d’AED ?

 

6) Evaluations professionnelles :

– Certains établissement organisent des évaluations professionnelles pour leurs AED. Celles-ci sont illégales au vu de la réglementation en vigueur. Des grilles d’évaluation sont utilisées dans certains établissements avec des points sans rapport avec les missions des AED.

 

7) Formation des AED :

– Nécessité d’organiser la formation des AED pour la prise de fonction.

– Abondement au-delà des 200 h,

– Congé formation

 

8) Examens et concours :

– Combien de jours au total pour la passation et la préparation ?

 

9) Mémento des AED :

– Nécessité de réécrire un Mémento académique des AED.

 

10) Validation des acquis de l’expérience (VAE) :

– Comment mieux faire prendre en compte les fonctions ?

– Des passerelles doivent être favorisées notamment vers les corps de fonctionnaires.

 

11) Bilan statistique des AED dans l’académie :

– Etudiants / non étudiants – Temps plein / Temps partiels – etc….

 

12) Remplacement de personnel d’éducation gréviste :

– des chefs d’établissement procèdent au remplacement de personnel d’éducation gréviste, particulièrement en internat. Or, il n’existe pas de service minimum dans le second degré.

 

13) Heure mensuelle d’information syndicale :

– Sur quel fondement un chef d’établissement peut-il empêcher des AED de participer à une heure mensuelle d’information syndicale ?