La défense des classes est une tradition dans ce département et nous nous félicitons d’y contribuer !

Ainsi donc, les premières discussions sur la carte scolaire 1°degré ont vu des mobilisations s’amorcer sur plusieurs localités qui ont, à cette étape, “échappé” à des fermetures : Commentry, Montbeugny, Buxières-Ygrande …

Ces dernières jours, parents, personnels, élus locaux, amis de l’école publique, se manifestent, par exemple pour la maternelle de Souvigny – pétition ici – , Quinssaines/Lamaids/Saint-Martinien – pétition ici et ci-dessous appel à la mobilisation pour demain matin ! -, sur le RPI rural en REP de Le Veurdre-Pouzy, où une pétition circule également, et parents, population, élus locaux, se sont mobilisés à Montmarault pour la maternelle Pierre et Marie Curie – photo de La Montagne ci-dessous. Les fermetures sur les écoles en REP + de Montluçon, Voltaire et Racine, ne sont elles non plus pas acceptables.

La carte scolaire ce sont aussi les collèges, avec les deux classes en moins annoncées à Jaligny et les deux classes en moins annoncées à Émile Guillaumin/Moulins, avec les ouvertures nécessaires en 6° pour l’instant refusées comme à Jules Verne/ Montluçon dont la pétition est elle aussi en ligne, et qui perd une classe. Ils écrivent : “Nous avons fait des demandes renouvelées en février 2020 et en novembre 2020 pour le maintien de cette 9e classe. Depuis février dernier aucune réponse, mépris complet du dialogue… La seule réponse est arrivée cette semaine : fermeture d’une classe et diminution des horaires… Un mépris total de personnels juste désireux de pouvoir faire correctement leur travail pour que vos enfants puissent eux aussi travailler, apprendre et s’épanouir.”

Et ce sont aussi les SEGPA : alors que les orientations ne sont pas faites, deux fermetures de divisions sont envisagées à ce jour, à Varennes et à Désertines où les prévisions d’effectifs indiquent pourtant une légère progression.

Cette carte scolaire est évolutive. Personnels, syndicats, parents, élus, amis de l’école publique, la démonstration est faite et nous devons le dire tous ensemble : c’est de plus de moyens, de postes, de classes, que notre département a besoin. Ensemble, nous pouvons faire remonter la dotation départementale, ensemble, nous pouvons faire annuler des fermetures et réaliser des ouvertures !