Le Comité d’Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental de l’Allier s’est réuni (en visio) jeudi 7 mai.

communiqué commun

Nous avions alerté et tous les représentants des personnes ont posé de nombreuses questions précises. Le manque de réponses concrètes se fait cruellement sentir et les « éléments de langage » ainsi que le renvoi au « local » ne sauraient y pallier. Notre alerte demeure : comme le dit le premier avis voté par tous les représentants du personnel, les conditions sanitaires de la reprise du 11-12 mai ne sont pas réunies.

De plus, nous avons dû protester contre les dérives de certains IEN qui se sont mis, sous la pression de la « reprise » à raconter littéralement n’importe quoi, dans le registre des menaces (vous voulez la garder votre direction d’école ? et vous M. le maire vous ne voulez pas de fermeture l’an prochain ? alors obtempérez !) et de l’irresponsabilité (emmenez donc vos propres enfants avec vous à l’école si vous ne savez qu’en faire !). Nous disons très fermement que la loi et le droit s’appliquent et s’appliqueront aussi aux personnels de l’Éducation nationale que cela plaise ou non.

Concernant notamment le droit à absence pour garde d’enfant, nous avons rappelé que les personnels de l’Éducation nationale, AESH compris, ont le même droit que tous les salariés, reconduit jusqu’au 31 mai inclus. Ceci vaut donc aussi dans l’Allier que cela plaise ou non !

Concernant le cumul présentiel/distanciel, Mme la Dasen a précisé qu’il ne saurait conduire à un dépassement du temps de travail ce qui rend donc préférable une répartition dans la semaine.

Concernant les AESH, on n’a toujours pas de précision sur les modalités de leur travail, mais il est précisé, pour ceux qui suivent un enfant, qu’ils n’ont pas à se rendre sur le lieu de travail si celui-ci n’est pas envoyé en « présentiel », et pour ceux interveant en Ulis qu’il n’y aura pas d’inclusion en classes de collèges.

Le SNES-FSU a posé plusieurs questions sur la « reprise » dans le second degré (matériel, internats, agents de Labo, groupes-classes dans les enseignements d’options et spécialités …) qui nécessiteront la tenue d’un autre véritable CHSCTD, demande que nous avons faite en séance.

Voici les avis votés par les représentants du personnels, qui reprenaient notamment les avis proposés par la FSU au CHSCTA ce même jour :

avis chsctd 7 mai