Le Groupe de travail hebdomadaire “de crise” du CHSCTD Allier s’est réuni en visioconférence ce matin. 5 points en ressortent :

 

1. Les masques pour l’accueil des enfants de soignants sont arrivés entre lundi et mardi 12h. Environ 4000 ce qui va au moins jusqu’aux vacances à raison de 2 par personnels et par jour, au moins 100 par centre. Pas de masques pour les enfants accueillis. Pas de gants. Pas d’infos sur le gel hydro-alcoolique, Proposition faite par les représentants du personnel de contacter le lycée Paul Constants qui en produit.

 

2. A propos du “télétravail”, qui n’en est pas au regard de la loi puisque c’est le matériel des personnels qui est utlisé, nous avons signalé 1) que ceci va avoir un coût et que la question des indemnisations va se poser, 2) qu’il faut notifier aux personnels par écrit qu’ils ne sont en rien responsables de problèmes de matériel inadéquat, de ne pas avoir de matériel, de connexions, etc., dans la dite “continuité pédagogique” et administrative. Le Secrétaire Général de la DSDEN a indiqué que la hiérarchie partage ce point de vue mais nous souhaitons qu’elle L’ECRIVE aux collègues … ce qui n’est pas le cas à cette heure.

 

3. Nous avons abordé la question du mouvement des personnels 1° degré car l’inquiétude des collègues est génératrices de risques psycho-sociaux. D’autres départements ont publié leur circulaire et les dates du serveur national sont connues (il ouvre dans quelques jours et ferme en juin). Chez nous, aucune nouvelle, sachant qu’habituellement un seul collègue administratif s’en occupe et que les personnels de la DSDEN n’ont pas les moyens techniques de télétravailler car les applications sécurisées ne peuvent être ouverte que sur le site de la DSDEN …  Le Secrétaire Génaral a assuré que le mouvement aurait bien lieu mais sans plus de précisions. Nous serons donc conduits à réinitervenir sur cette question dés demain en CTSD.

 

4. La cellule d’écoute d’après M. Ducout assistant social de la DSDEN est en pace depuis mardi : 04 73 99 34 01 9h-12h et 14h-17h en semaine.

 

5. Un courrier du CHSCTD à tous les personnels devait partir lundi, mais le responsable départemental FO s’y est opposé et nous apprenons maintenant que la Dasen ne veut pas qu’on fasse un tel courrier parce que le rectorat a déjà signalé dans un envoi aux personnels que les CHSCT sont contactables. Les représentants FSU et UNSA ont insisté pour qu’il y ait une expression propre des CHSCT en tant que tels. Signalons que le décret de la loi dite de “transformation de la Fonction publique” qui les supprime n’est pas sorti. La période actuelle doit pour nous servir à démontrer leur nécessité absolue : ce décret ne doit pas sortir ! L’expression des CHSCT envers les personnels est donc une question centrale dans la défense ses statuts comme dans la lutte contre l’épidémie.