La CGT nous a informés hier de la convocation au commissariat de Moulins de Julien Cabanes, cheminot, faisant suite à à la condamnation risible de Sébastien Claire à un “stage de citoyenneté”. Il est reproché à Julien d’avoir participé à un rassemblement voici un an, lors de la lutte contre la “réforme” des retraites, à Clermont, où un porte fut abimée à la direction de la SNCF. Un rassemblement “impromptu” s’est donc tenu tout à l’heure, devant le commissariat de Moulins.

La FSU a marqué sa solidarité, d’abord parce que nous n’oublions pas le comité de grève de décembre 2019 et la solidarité enseignants/cheminots, ensuite parce que beaucoup de militants, dont des camarades SNES-FSU du 63, ont fait l’objet de procédures qui sont à présent des menaces de vengeance politique, enfin parce qu’avec la vague de licenciements qui s’annonce la répression risque d’être à nouveau une arme patronale comme de la part des ennemis du service public.

Levée de toutes les inculpations de militants syndicalistes, stop aux convocations, retrait des projets de lois attentatoires aux libertés ‘sécurité globale” et “renforçant les principes républicains'”, et des décrets de début décembre sur le fichage des opinions politiques, syndicales et religieuses !