Le Comité d’Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental (CHSCTD) de l’Éducation nationale dans l’Allier s’est réuni aujourd’hui 30 avril.

Les représentants du personnel FSU et UNSA ont, pour commencer, fait la déclaration suivante, à laquelle le représentant FO ne s’est pas associé :

Les représentants du personnel FSU et UNSA au CHSCTD de l’Allier réuni ce 30 avril, alertent le ministère sur le fait qu’il est nécessaire d’ouvrir immédiatement la possibilité de vaccination contre la Covid 19 à tous les personnels le souhaitant (y compris les personnels territoriaux travaillant dans les établissements d’enseignement public). En effet, il arrive à présent que des parents d’élèves personnels de santé s’adressent aux enseignants de leurs enfants pour leur proposer des possibilités de vaccination, ce qui confirme que les vaccins sont disponibles !

La nécessité d’une ouverture large et cadrée des personnels à la vaccination semble avoir été entendue, mais il faut que le ministre l’entende !

Depuis la reprise des écoles, en une semaine, 15 fermetures de classe pour cause de cas de Covid sont intervenues dans l’Allier. Nous avons posé plusieurs questions précises, que voici, avec les réponses :

  • quand une classe ferme, les élèves étant considérés comme cas contact, qu’en est-il des personnels ? R. : ils sont cas contacts en fonction de l’ “analyse de tracing habituelle” impliquant des contacts face à face avec les personnes testées positives, et une présence commence en espace clos sans masque pendant un quart d’heure … Remarque : il s’ensuit que des personnels devant se faire tester doivent en attendant se rendre à leur travail.
  • en cas de fermeture d’une classe dans une école, que doit faire le collège concerné ? R. : il passe en “distanciel” avec la classe, et peut le faire depuis l’école s’il le souhaite.
  • quid des ASA (Autorisations Spéciales d’Absences) à compter du 1° juin ? R. : à ce jour et à cette heure il n’y “aucune visibilité” à ce sujet, la question remonte donc au ministère …
  • les autotests fournis aux écoles sont-ils aussi destinés aux Atsem ? R. : OUI. Attention, dans le second degré, les personnels territoriaux devraient, sous réserve de confirmation, relever des collectivités locales.
  • brassage dans les écoles : le SNUIPP-FSU avec SUD-Education et la CGT-Educ’ ont écrit à Mme la Dasen à ce sujet, sur lequel le SE-UNSA est également intervenu dans ce CHSCTD : que faire quand un professeur d’école est absent et non remplacé, quand ses élèves sont dans l’école ? On ne peut pas dire qu’une réponse ait été apportée sur ce point.
  • y aura-t-il des autotests en collège ? R. : ce n’est pas encore prévu.

Bien que les lycées relèvent du CHSCT académique et non départemental, la FSU a estimé nécessaire d’intervenir sur deux points : la notion de “demi-jauge” étant définie au niveau des établissements et non des classes, ceci permet à certains lycées de ne pas dédoubler les classes en dessous de 25 élèves ; et, par ailleurs, des lycées privés confessionnels sous contrat se targuent, envers Parcoursup, d’avoir fait du “présentiel” en Terminale …

Par ailleurs, à savoir : un n° d’écoute ouvert à tous les personnels (non titulaires, stagiaires et emplois civiques compris) de l’EN dans l’académie sur les questions de discrimination et de harcélement : 04 73 99 34 07, les mardis matins et mercredis après-midi. Cette information a en principe été communiquée à toutes et tous par les boites pro.

Les réunions régulières en groupe de travail du CHSCTD de l’Allier reprennent au plus tard le 20 mai.