La FSU 03 a proposé la semaine dernière une prise de position commune départementale à la CGT, à FO, à Solidaires, sur la situation présente.

Il nous faut exprimer à la fois notre plein engagement dans la lutte contre l’épidémie, prendre la mesure des décisions prises et de leurs aspects contradictoires, en particulier la « suspension » de la contre-réforme des retraites et l’annonce d’une économie quasi-administrée.

La nécessité de préserver les libertés fondamentales tout en faisant ce qu’il faut contre la contagion ne doit jamais être perdue de vue. En particulier, la défense des migrants, réfugiés, et du droit à la scolarisation de leurs enfants sur lequel s’est construit le Réseau Éducation Sans Frontières demeure. Une mesure contre-épidémiologique élémentaire ne serait-elle pas d’abroger la disposition inique prise par Macron en novembre, qui refuse l’aide médicale aux primo-arrivants pendant 3 mois ?

Voici déjà, en date du lundi 16 mars le communiqué national de la FSU et le communiqué intersyndical national :

Face à l’épidémie, la mobilisation de la fonction publique doit etre reconnue et ne pas mettre en danger les personnels

 

communiqué intersyndical 16 mars 2020